Intervention sur les caméras de Vidéoprotection.


Lors du conseil municipal du 8 février 21 (1h 47) nous avions posé la question à Monsieur Berthou, s'il pouvait nous indiquer le nombre d'affaires résolues grâce aux caméras de surveillance.

Ne pouvant nous répondre il s'était engagé à le faire au conseil suivant. N'ayant pas de réponse au conseil suivant.

Nous avons reposé la question lors du conseil municipal du 10 Mai 21 (1h 27) sans avoir plus de réponse claire.

Nous ne nions pas l'absolu besoin de sécurité sur notre commune, Il est tout à fait légitime. Toutefois depuis le précédent mandat, aucune évaluation sur l'efficacité de ces caméras n'a été faite depuis l'installation de celles-ci. Alors que certaines caméras nécessitent déjà d'être remplacées pour cette année (20 000 Euro y seront consacrés).

Or il nous semble indispensable que toute action politique, quelle qu'elle soit, se doit d'être évaluée sur son efficacité. Cela engage les moyens financiers de la commune et de fait impacte les impôts de nos concitoyens.

Trop souvent les élus (en général) oublient que cet argent ne leur appartient pas. Lors de notre campagne nous avions souligné que nous aurions considéré le budget de la commune comme notre propre argent en s'interrogeant constamment sur le rapport coût avantage.

Pour en revenir à l'efficacité des caméras sur la commune, une étude du directeur de recherche au CNRS, Laurent ­Mucchielli précise que : « l'efficacité est réelle mais très limitée. Le nombre d'images utiles pour une année n'est avérée que dans 1 à 3% du total des enquêtes réalisées. Deuxièmement, chercher à sécuriser un lieu précis à l'aide de la vidéo (le parking d'une gare où ont lieu beaucoup de vols dans les voitures, ou bien un square où a lieu du deal de drogues) conduit bien à réduire le problème à cet endroit précis mais ne le fait pas disparaître, ça le déplace vers un autre endroit de la commune ».D'ailleurs, les explications de Mr Berthou qui indique que la gendarmerie n'intervient plus le lundi matin du côté de la salle Cassin ainsi que du côté du terrain de foot ne serait-elle pas la preuve du déplacement du problème mais pas de sa diminution ??

Toutefois ces caméras n'ont pas empêché la gendarmerie d'intervenir à 190 reprises, pour l'année 2020. Dont 130 fois pour atteintes aux biens, 35 fois pour cambriolages. De fait les caméras ne protègent pas des vols ou des agressions, elles ne font que les constater au mieux.

Aux dire de Mr Berthou « la gendarmerie ne souhaite pas communiquer ces informations ». Nous trouvons cela étrange, alors que nous pouvons avoir de l'information sur les différents délits avec des chiffres clairs, ce chiffre sur l'efficacité des caméras ne serait pas accessible ? Bien sûr il n'était pas demandé de nous donner les détails de ces différentes affaires, pas plus que les personnes misent en cause (la loi est claire là-dessus) mais bien le pourcentage ou le nombre d'affaires résolues grâce à ces caméras. Nous nous demandons si la majorité n'est pas tout simplement incapable d'évaluer cet investissement, ou si elle ne fait pas de la rétention d'informations pour ne pas perdre la face ?

N'ayant pas eu la possibilité d'approfondir le débat sur ce sujet pendant une commission ou lors du conseil municipale du 10 Mai 2020 où Mr Maire a préféré nous couper la parole nous choisissons cette tribune pour ouvrir le débat.